23/05/2017

"Un style poétique, doux et naturel."



Lisa Hoshi Photographe de Mariage et Famille en Ile de France
// QUI SUIS-JE ?

Quelques mots ...


Photographe de mariage rêveuse, Je m’appelle Lisa, j'ai 27 ans.
Après quelques années passionnée par l'image,  j'ai suivi ma vocation créative pour me lancer en tant que photographe de mariage fin 2012, juste avant la préposée fin du monde. 

Depuis, j'immortalise tout ces beaux moments de bonheur en mêlant la lumière à la douceur.
Mon style mêle les images spontanées, naturelles avec l'émotion.
Un mariage, une nouveau-né, une famille ... Le fil d'une vie, les plus beaux moments où vous me permettez d'être ce témoin particulier.
Basée à Féricy à côté de Fontainebleau et Melun en seine et marne, je vous accueille chez moi dans mon studio ou en extérieur et je me déplace également à domicile. Retrouvez-moi également sur paris ou n'importe où ailleurs !


Lisa Hoshi - French Fine art photographer


15 petites choses sur moi ...

1. Je suis une fan de chocolat Kinder. Cachez vos chocobons.
2. Petite, j'ai voulu être dresseuse d'orques pendant longtemps pour sauver Willy !
3. Je suis une pianiste qui n'a pas de piano.
4. Je suis droitière mais je coupe de la main gauche.
5. Je bois beaucoup de thé.
6. J'ai eu les cheveux violet, bleu foncé, noir, rouge, rose, roux, blond platine ...
7. J'aime bien regarder des émissions sur les fantômes. Mais que le jour.
8. Un film aura beau être génial, si un chien meurt dedans, je le trouverai nul.
9. J'ai vécu sur une péniche de transport jusqu'à mes 7 ans.
10. Je suis myope.
11. J'adore écouter des musiques de film (James Newton Howard, Hanz Zimmer, Danny Elfman ...)
12. J'ai deux chats, Watson et Wall-e.
13. Je ne suis pas spécialement superstitieuse. Juste de temps en temps.
14. Quand j'ai plein de choses à dire d'un coup, ma langue fourche.
15. Hoshi est un pseudo qui signifie "étoile" en japonais.


Un Poème ...


"Je voudrais voir le monde dans un grain de sable,
Et le paradis dans une fleur sauvage,
Tenir l’infini dans la paume de ma main,
Et voir l'éternité durer une heure."
William Blake